moufle

moufle [ mufl ] n. f. et m.
• v. 1220; lat. médiév. muffula, probablt d'o. germ. mufle
I N. f. Cour. Pièce de l'habillement qui couvre entièrement la main, sans séparation pour les doigts, sauf pour le pouce. gant, région. mitaine. Moufles de laine, de cuir. « Sa pelisse en peau de mouton, ses moufles fourrées » (Huysmans). Moufles de skieur, de motard. II N. m. ou f. (1549 « support des poutres ») Techn. Assemblage mécanique de poulies dans une même chape, pour soulever de lourds fardeaux. « Le moufle est une poulie montée à l'envers » (Alain). Deux moufles constituent un palan. III N. m. (1611 n. f.) Chim. Vase de terre permettant de soumettre un corps à l'action du feu sans que la flamme le touche.
N. m. ou f. Technol. Dans un four, Enceinte réfractaire destinée à recevoir les pièces à cuire et à traiter. Four à moufle pour la poterie, la porcelaine.

moufle nom féminin (bas latin muffula, mitaine, du germanique) Gant où il n'y a de séparation que pour le pouce. Appareil qui servait à tendre les arbalètes (XVe s.). Assemblage de plusieurs poulies dans une chape commune, servant à élever de très lourdes charges. (Les moufles sont généralement utilisées par paires ; leur démultiplication est proportionnelle au nombre de poulies qui les composent.) ● moufle (difficultés) nom féminin (bas latin muffula, mitaine, du germanique) Orthographe Un seul f pour ces deux mots, à la différence de souffle.moufle (homonymes) nom féminin (bas latin muffula, mitaine, du germanique) moufle nom masculinmoufle nom masculin (de mouffle) Récipient en matériau réfractaire, dont on se sert pour soumettre des corps à l'action de la chaleur sans contact direct avec la flamme. Chambre de cuisson chauffée extérieurement et dans laquelle on place les céramiques émaillées et décorées pour y subir une cuisson à feu modéré, dite cuisson de petit feu ou de feu de moufle. Enceinte calorifugée d'un four à gaz ou électrique. Support réfractaire, utilisé dans un four de traitement pour recevoir les pièces ou produits à traiter, et pour les préserver des chocs thermiques et de l'oxydation. ● moufle (difficultés) nom masculin (de mouffle) Orthographe Un seul f pour ces deux mots, à la différence de souffle.moufle (homonymes) nom masculin (de mouffle) moufle nom féminin

moufle
n. f. Gros gant ne comportant pas de séparations pour les doigts, excepté pour le pouce. Syn. (Québec, Suisse) mitaine.

I.
⇒MOUFLE1, subst. masc.
A.CHIM. ,,Vase de terre réfractaire dans lequel on calcine une substance`` (DUVAL 1959).
B.MÉTALL. Élément, généralement en métal ou en terre réfractaire, destiné à soumettre un corps dans un four à l'action du feu en lui évitant tout contact avec la flamme. Un four Martin (...) dont la voûte est munie de deux moufles chargés de minerai et de charbon de bois (BARNERIAS, Aciéries, 1934, p.132):
♦ ... on peut (...) distinguer: les fours dans lesquels il y a contact entre la matière à traiter et le combustible; (...) ceux comportant moufles et creusets qui mettent (...) les produits à l'abri de toute action du combustible.
GUILLET, Techn. métall., 1944, p.20.
C.ART DU VERRE, ÉMAUX, POTERIE. Demi-cylindre creux en terre réfractaire fermé à une extrémité, pour exposer les émaux au feu. Les gentilshommes verriers (...) ne se brûlaient pas à leur braise. Messieurs De Guise venaient tout juste chasser dans leurs forêts où on coupait les bûches pour les fours à moufles (HAMP, Champagne, 1909, p.106). Le foyer de combustion est isolé de la partie où les pièces sont cuites (...); enfin les pièces elles-mêmes sont protégées par des «moufles» sortes d'étuis en terre réfractaire qui évite tout risque de «coup de feu» (G.FONTAINE, Céram. fr., 1965, p.56).
P. méton. Four à fixer les couleurs. [Les fours antiques] (...) semblent représenter plutôt ces petits fours à cuire les couleurs que nous appelons moufles que de vrais fours à cuire les pâtes (AL. BRONGNIART, Arts céram., t.1, 1844, p.26).
D.ODONTO-STOMATOL. ,,Cuvette métallique, généralement en bronze, composée de trois éléments formant coffrage`` (VERCH.-BUD. 1981).
REM. Moufletier, subst. masc., hapax. Ouvrier en porcelaine qui travaille au moufle. La femme qui imprime un décor sur la porcelaine et le moufletier qui le fixe au feu, en surveillant par une petite ouverture la gueule rose du four (...) participaient à une grande aventure (CHARDONNE, Dest. sent., I, 1934, p.130).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1579 fém. «tuile ou couverture ronde dont on recouvre une coupelle pour empêcher que des charbons allumés n'y tombent pendant qu'elle contient du métal en fusion» (H. EST., Precell. du lang. fr., p.142 ds HUG.); 1611 «coupelle de terre dont les orfèvres et les émailleurs se servent pour fondre les émaux» (COTGR.); 1812 masc. (MOZIN-BIBER); 2. 1723 «petit four en forme de voûte allongée, qu'on place transversalement dans un plus grand fourneau et qui reçoit les matières destinées à la coupellation» (SAVARY); 3. 1762 «récipient de terre dont on se sert pour exposer des corps à l'action du feu sans que la flamme y touche directement» (Ac.). V. moufle2.
II.
⇒MOUFLE2, subst. fém.
A. — Gant épais qui couvre toute la main, sans séparation pour les doigts sauf pour le pouce. Moufle fourrée; moufle de ski. Elle quittait pas ses mitaines à cause de ses mains délicates et des moufles épaisses en hiver, mais à résille, et ornées de roses pompon (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.127). Les mains qui disparaissent dans de grandes moufles chaudes (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.282).
B. — ,,Appareil comprenant plusieurs poulies à gorge dans une chape`` (POIGNON 1967).
C.MAÇONN. ,,Barre de fer noyée dans la maçonnerie d'une maison et qui sert à empêcher l'écartement de deux murs`` (NOËL 1968).
Rem. Au sens B, moufle s'emploie aussi au masc.
REM. Mouflage, subst. masc. ,,Système de traction entre deux points, ou de levage d'une charge, faisant appel à un câble immobilisé à une extrémité, s'enroulant sur deux poulies opposées, dont une fixe, et tracté à l'autre extrémité`` (FOREST. Métall. 1977).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1200 moufles plur. «menottes, instrument servant à gêner les mouvements d'un prisonnier» (Renaut de Montauban, 305, 25 ds T.-L.); b) ca 1223 moufle «mitaine ou gant épais de cuir ou de laine où il n'y a pas de séparation pour les doigts, excepté pour le pouce» (G. DE COINCI, Ste Léocade, éd. E. Vilamo-Pentti, 1003); 2. fém. a) 1464 mouffle «système de poulies assemblées dans une même chape et sur des axes particuliers» (Comptes Manoir Rouen, 343); b) 1470 «assemblage de poulies dans une chape commune pour élever de lourds fardeaux» (Arch. Nord, B 3533, n° 125660 ds IGLF); c) 1765 «barre de fer noyée dans la maçonnerie d'une maison et qui sert à empêcher l'écartement de deux murs» (Encyclop.). Du b. lat. muffula «mitaine» (att. dès 817 dans un Capitulaire d'Aix-la-Chapelle), d'orig. incertaine. Ce mot représente peut-être l'a. b. frq. molfëll «peau molle» (KLUGE, s.v. Muff 1) ou plus vraisemblablement l'a. b. frq. muff - vël, composé du rad. du germ. muffel «museau rebondi» (cf. l'all. muffeln «mâchonner; envelopper», et le fr. camouflet) qui aurait signifié «enveloppe» et de vël «peau d'animal». FEW t.16, p.576b.
III.
⇒MOUFLE3, subst. masc.
Vx, fam. Visage rebondi. (Ds GUÉRIN 1892; dict. XXe s.).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1624 masc. (Chanson ds Recueil gén. des sotties, éd. É. Picot, t.3, p.48); 1668 fém. (HAUTEROCHE, L'Amant qui ne flatte point ds LITTRÉ, s.v. mufle). Prob. empr. à l'all. Muffel «museau»; cf. mouflard «joufflu» dès la 1re moitié du XIVe siècle.
DÉR. Moufler, verbe trans., vx et fam. Tirer quelqu'un par le nez et par les joues pour lui élargir le visage. (Dict. XIXe s., Lar. Lang. fr.). [mufle], (il) moufle []. 1re attest. 1676 (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. Monmerqué, t.4, p.487); de moufle3, dés. -er.
STAT.Moufle1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.: 40.

1. moufle [mufl] n.
ÉTYM. V. 1200 au plur. « menottes »; sens mod. v. 1223; du lat. médiéval muffula (817), probablt d'orig. germanique; cf. angl. et all. Muff. → Mufle.
———
I N. f. Cour. Pièce de l'habillement qui couvre entièrement la main, sans séparation pour les doigts, si ce n'est pour le pouce. Gant (rem.), mitaine (I., 1., vx). || Les moufles sont généralement en tissu épais, en cuir, en tricot. || Moufles fourrées. || Moufles de sport; moufles de skieur, de motocycliste… || Moufles d'enfants en bas âge.
1 (…) avec son passe-montagne en tricot, sa pelisse en peau de mouton, ses moufles fourrées, ses galoches, il ressemblait à un Samoyède, descendu du pôle.
Huysmans, Là-bas, V.
———
II
1 N. m. ou f. (1470; 1464 mouffle). Techn. Assemblage mécanique de poulies dans une même chape, pour soulever de lourds fardeaux. || La moufle est un appareil de levage.
2 Le moufle est, comme on sait, une poulie montée à l'envers; un bout de la corde est fixe; je tire sur l'autre bout, et je fais monter la poulie, à l'axe de laquelle le sac est maintenant accroché.
Alain, Propos, 31 déc. 1932, Machines simples.
2 N. f. (1765). Barre de fer utilisée pour empêcher l'écartement d'un mur.
DÉR. Mouflage, mouflé.
HOM. 2. Moufle, 3. moufle.
————————
2. moufle [mufl] n. m.
ÉTYM. 1611, n. f.; n. m., 1812; même mot que 1. moufle.
1 Chim. Vase de terre permettant de soumettre un corps à l'action du feu sans que la flamme le touche.N. m. ou f. Four à porcelaine.Élément en matériau réfractaire qui protège les pièces mises dans un four.
tableau Noms de récipients.
tableau Vocabulaire de la chimie.
2 Spécialt. (Prothèse dentaire). Cuvette métallique où l'on transforme les maquettes en remplaçant la cire par une matière plastique.
HOM. 1. Moufle, 3. moufle.
————————
3. moufle [mufl] n. m.
ÉTYM. XVIIe; orig. obscure, p.-ê. formation expressive; → Mouflet.
Vx. Visage rebondi.
DÉR. et COMP. Camouflet, mufle. — Mouflet.
HOM. 1. Moufle, 2. moufle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • moufle — 1. (mou fl ) s. f. 1°   Partie de l habillement qui couvre la main et les quatre doigts sans qu il y ait de séparation, excepté pour le pouce, à la différence du gant et de la mitaine. 2°   Espèce d ornement qui était placé au bas de la manche d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • moufle — Moufle, ou bandage en quoy on met une poulie, Trochlea, Rechamus. Moufle où sont plusieurs poulions, Polyspaston. Moufle à cinq poulions, Pentaspaston. Car Spastos signifie une poulie. Moufles, ou Mitaines, voyez Mitaines …   Thresor de la langue françoyse

  • mouflé — mouflé, ée (mou flé, flée) adj. Poulie mouflée, poulie qui agit concurremment avec une ou plusieurs autres. ÉTYMOLOGIE    Moufle 2 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mouflé — Mouflé, [moufl]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Moufle — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Moufle », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot moufle[1] peut faire référence à  …   Wikipédia en Français

  • moufle — I. MOUFLE. s. f. Mitaine, gros gand de cuir ou de laine, où il n y a que le poulce de separé, & où tout le reste de la main est ensemble. II. Moufle, Est aussi une espece de poulie attachée à son affust pour guinder des fardeaux en haut. Lever un …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MOUFLE — s. f. Machine, formée d un assemblage de plusieurs poulies, qui sert à élever et à descendre des poids considérables. Lever un fardeau avec une moufle, avec des moufles. MOUFLE, se dit aussi d Une mitaine, d un gros gant de cuir ou de laine, où… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • moufle — nm., récipient en terre : po d chimisto <pot de chimiste> (Albanais.001). A1) four à porcelaine : fò à porslan na (001). nf. (gant en laine, en tissu ou en peau, n ayant pas d autre doigt séparé que le pouce) : MTAN NA <mitaine>… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MOUFLÉ, ÉE — adj. Il n’est usité que dans ces locutions : Poulie mouflée, Poulie qui agit concurremment avec une ou plusieurs autres; Mur mouflé, Mur auquel on a fixé des barres de fer pour l’empêcher de s’écarter …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MOUFLE — n. f. Machine, formée d’un assemblage de plusieurs poulies, qui sert à élever et à descendre des poids considérables. Lever un fardeau avec une moufle, avec des moufles. Les mécaniciens emploient généralement ce mot au masculin. En termes de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.